Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


COMMUNIQUE DE PRESSE A L’ISSUE DU 30e SOMMET ORDINAIRE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO

   

Les dirigeants de la Région mettent la dernière main à la transformation de la CEDEAO en Commission

Le 30e Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO a finalisé la transformation du Secrétariat Exécutif en une Commission de neuf membres composée d’un Président, d’un Vice-Président et de sept Commissaires. Les pays devant occuper ces postes sont :

Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo.

La Commission démarrera en janvier 2007.

Le système adopté par les Chefs d’Etat et de Gouvernement prévoit une rotation bien définie qui assure le remplacement prévisible et harmonieux des Commissaires.

Cette transformation du Secrétariat de la CEDEAO en Commission qui a été approuvée par les Chefs d’Etat et de Gouvernement au cours de leur sommet ordinaire tenu en janvier 2006 à Niamey, permettra d’approfondir et d’accélérer le processus d’intégration. Elle entraînera également un renforcement du caractère supranational de l’organisation et l’adoption d’un nouveau régime juridique.

Le Sommet a également approuvé une nouvelle structure pour le Parlement de la CEDEAO dans le cadre d’une restructuration qui permettra à cette institution d’être plus efficace et aux parlementaires de jouer pleinement le rôle qui leur revient dans le processus d’intégration. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont, en outre, approuvé le renforcement de la capacité institutionnelle de la Cour de Justice de la communauté pour permettre à la CEDEAO de disposer d’une Cour forte et indépendante.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exprimé leur préoccupation face au problème de migration des jeunes de la région. Ils ont en conséquence chargé la CEDEAO de formuler une position régionale sur la migration dans la mesure où la plupart des immigrants en Europe viennent de l’Afrique de l’Ouest. Une telle position permettra d’aborder le problème d’une manière plus concertée.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont été informés de la situation sécuritaire de la région, notamment en Côte d’Ivoire, au Libéria, en Guinée Bissau et au Togo. Se félicitant de l’amélioration de cette situation, ils ont encouragé l’intensification du dialogue entre les acteurs ivoiriens en vue d’assurer le succès du programme de transition.

Ils ont également approuvé la création du groupe de Contact International sur la Guinée Bissau (GCI-GB) dans la perspective d’aider à la stabilisation et au redressement économique de ce pays.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont entériné la Convention de la CEDEAO sur les armes légères et de petit calibre ; un instrument qui vise à mettre fin à la prolifération de celles-ci sauf pour des besoins légitimes de sécurité des Etats membres ou pour leur participation aux opérations d’appui à la paix.

N°66/2006

Abuja, 14 juin 2006

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009