Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


COMMUNIQUE FINAL DU SOMMET DE LA CEDEAO SUR LA CRISE IVOIRIENNE

   

Au terme du sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation socio- politique en Côte d’Ivoire, qui s’est tenu à Abuja, capitale de la République fédérale du Nigeria, le 06 octobre 2006, un communiqué final sanctionnant les travaux a été produit.

INTRODUCTION

1. A l’invitation de Son Excellence, le Président Mamadou Tandja, Président de la République du Niger et Président en exercice de la CEDEAO, une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue le 6 octobre 2006 à Abuja, en République du Nigeria.

2. Le Sommet a examiné l’état d’avancement du processus de paix et la mise en œuvre de la Résolution 1633 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

3. Etaient présents les Chefs d’Etat et de Gouvernement suivants ou leurs représentants dûment accrédités :

1. Son Excellence Dr. Yayi BONI, Président de la République du BENIN ;

2. Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du BURKINA FASO, Président du Conseil des Ministres du BURKINA FASO ;

3. Son Excellence Monsieur Pedro Verona Rodriques PIRES, Président de la République du CAP VERT ;

4. Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, Président de la République de COTE D’IVOIRE ;

5. Son Excellence Monsieur Joao Bernardo VIEIRA, Président de la République de GUINEE BISSAU ;

6. Son Excellence Madame Ellen Johnson SIRLEAF, Présidente de la République du LIBERIA ;

7. Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République du MALI ;

8. Son Excellence Monsieur Mamadou TANDJA, Président de la République du NIGER ;

9. Son Excellence Chief Olusegun OBASANJO, Président de la République Fédérale du NIGERIA ;

10. Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République du SENEGAL ;

11. Son Excellence Monsieur Faure GNASSINGBE, Président de la République du TOGO ;

12. Son Excellence Monsieur Lamin Kabba BAJO, Secrétaire d’Etat pour les Affaires Etrangères, Représentant le Président de la République de GAMBIE ;

13. Son Excellence Nana Akufo ADDO MP, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération régionale et NEPAD, Représentant le Président de la République du GHANA ;

14. Son Excellence Chief Alhaji Mohamed P. BAYOH, Haut Commissaire de la République de SIERRA LEONE auprès République Fédérale du Nigéria ;

15. Son Excellence Monsieur Radolphe Adada, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères,Représentant du Président Sassou Nguesso de la République du CONGO

4. Les hautes personnalités suivantes ont également pris part à cette session extraordinaire :

1. Dr. Mohamed Ibn CHAMBAS, Secrétaire Exécutif de la CEDEAO ;

2. Ambassadeur Saïd DJINNIT, Commissaire, Paix et Sécurité de l’Union Africaine ;

3. Monsieur Charles Konan BANNY, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire ;

4. Monsieur Pierre SCHORI, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire ;

5. Ambassadeur Raph UWECHUE, Représentant Spécial du Secrétaire Exécutif de la CEDEAO en Côte d’Ivoire ;

6. Monsieur Gérard STOUDMANN, Haut Représentant des Nations Unies pour les élections en Côte d’Ivoire

5. Après avoir été largement informés sur la situation en Côte d’Ivoire, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont exprimé leur profonde préoccupation face aux nombreux blocages identifiés par le GTI qui entravent la mise en œuvre des décisions de Yamoussoukro et de la feuille de route élaborée au terme de la Résolution 1633 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

6. Saluant les efforts déployés par le Gouvernement ivoirien visant à accélérer la mise en œuvre de la feuille de route, ils ont toutefois, déploré les nombreux obstacles et atermoiements qui ont rendu impossible, l’organisation des élections à la date du 30 octobre 2006.

7. Par ailleurs, ils ont noté que la persistance de la crise ivoirienne est, à terme, porteuse de graves menaces pour la paix et la sécurité de la région.

8. Ainsi, ils ont réaffirmé que la mise en œuvre effective, pleine et entière des dispositions de la Résolution 1633 des Nations Unies, constitue pour la CEDEAO, le cadre de règlement idéal de cette crise.

9. A cet égard, ils ont fermement condamné toute forme de blocage à la mise en œuvre de ces dispositions et recommandé au Conseil de Sécurité des Nations Unies de prendre, à cet effet, les mesures appropriées.

10. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exprimé leur satisfaction au GTI pour la qualité du travail accompli dans le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route en Côte d’Ivoire ; ils ont également manifesté leur soutien aux forces de l’ONUCI ainsi qu’aux forces françaises qui les soutiennent pour leur contribution au retour de la stabilité en Côte d’Ivoire. Ils ont également adressé leurs vifs remerciements au Premier Ministre et aux Représentants des Nations Unies pour les efforts inlassables qu’ils déploient en vue de restaurer la paix et la sécurité en Côte d’Ivoire.

11. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont décidé de soumettre leurs recommandations au Conseil de la Paix et de Sécurité de l’Union Africaine au cours de sa prochaine session.

12. Enfin, ils ont exprimé leur profonde gratitude au Président Olusegun OBASANJO et au peuple de la République Fédérale du Nigeria pour l’hospitalité généreuse et authentiquement africaine qui leur a été réservée.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009