Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


DISCOURS DE MADAME LA MINISTRE DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A LA CEREMONIE DE REMISE DE DE TRACTEURS A L’APEJ (Samanko, le 21 décembre 2006)

   
JPEG - 41.3 ko
Mme Ba Hawa Kéïta, Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle
Photo Présidence de la République

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames, Messieurs les Ministres,

Mesdames, Messieurs les Présidents des Institutions de la République,

Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques et Consulaires,

Monsieur le Président de la Commission de Cession des Tracteurs et Accessoires,

Mesdames et Messieurs,

Distingués Invités,

Chers jeunes,

C’est pour moi un insigne honneur et un exaltant privilège de prendre la parole à cette cérémonie solennelle de remise d’équipements à l’APEJ placée sous le Haut Patronage de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat.

Permettez-moi de rendre grâce à Allah le tout puissant et miséricordieux et souhaiter que cet évènement soit l’occasion d’une grande communion des forces vives de notre pays.

Votre présence massive à cette cérémonie, honore à plus d’un titre, et témoigne éloquemment l’intérêt majeur que suscite aux yeux de nous tous, le sujet rural.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Cette cérémonie est pour moi la consécration d’une promesse tenue. On se souviendra que lors de la Journée du Paysan à Koutiala, vous avez pris l’engagement M. le Président de la République, d’accompagner l’agriculture de notre pays, en lui donnant les moyens de sa mécanisation, parce que le Mali n’a que trop longtemps souffert de l’agriculture de subsistance.

Aujourd’hui, nul ne peut contester que cet auguste engagement n’ait été honoré. Aussi, la nation toute entière éprouve une légitime fierté devant la marche en avant de la politique de mécanisation, qui va sans nul doute entraîner un changement structurel et un impact décisif dans la lutte contre la pauvreté, en raison de l’effet multiplicateur certain.

Mon Département auquel se sont joints, à cette occasion, les Départements de l’Agriculture, de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, de la Jeunesse et des Sports sont très honorés et satisfaits de l’acquisition de ces nouveaux équipements et moyens modernes de production. Je voudrais remercier très sincèrement les collègues pour la synergie d’action et les concours précieux ; saluer l’esprit de solidarité gouvernementale dont ont fait montre, les autres départements ministériels.

L’acte hautement patriotique qui vient d’être posé, aura une incidence positive sur la production agricole et la création d’emplois en terme de prestations de service et de maintenance.

C’est pourquoi, les différentes structures en charge de la Formation Professionnelle ont l’obligation de concevoir et de faire dispenser des modules de formation appropriées aux conducteurs d’engins et ouvriers chargés de la maintenance.

Excellence Monsieur le Président,

La centaine de tracteurs et les accessoires affectés à l’APEJ, viennent en complément des louables efforts déjà consentis, en faveur de notre jeunesse, à travers une politique volontariste d’insertion, placée en ligne des priorités du Gouvernement.

Excellence Monsieur le Président,

Si la mécanisation de notre agriculture est le gage de l’autosuffisance alimentaire, plus rien ne contrarie le retour massif des jeunes à la terre pour gagner cette bataille. Nous leur faisons confiance, assurés, que les slogans qu’ils brandissent fièrement devant vous, traduisent si éloquemment la foi inébranlable de relever le défi de bâtir un Mali vert et prospère.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames, Messieurs,

Il ne serait pas superflu de rappeler que le Programme Emploi Jeunes (PEJ) est l’authentique illustration de la volonté manifeste d’offrir aux jeunes, diverses possibilités pour la création d’emplois.

Ne m’intéressant qu’au seul volet emploi rural, de nombreux chantiers ont été ouverts dans le cadre de la mise en œuvre du PEJ, en faveur de la Jeunesse, dans les zones de l’Office du Niger et de l’Office Riz Ségou.

Excellence Monsieur le Président,

Suite à vos orientations et grâce à l’impulsion de Monsieur le Premier Ministre, nous sommes fiers de dire qu’aujourd’hui qu’à côté du canal Cost Ongoïba, il y’a désormais le canal APEJ que vous aurez l’occasion d’inaugurer très bientôt. Ce projet qui date de 1958 vient d’être réalisé par l’APEJ à Siengo dans la zone de N’Debougou.

Il aura coûté plus d’un milliard trois cents million FCFA (1.300.000.000 FCFA) au budget national et permettra l’irrigation de plus de dix mille ha.

Partout ailleurs au Mali, de nombreux projets des jeunes portant sur le monde rural ont été financés. Le Directeur Général de l’APEJ, en a fait une large illustration dans son intervention.

Excellence Monsieur le Président,

Il est réconfortant que plusieurs jeunes diplômés sans emploi nouvellement devenus des jeunes ruraux soient venus à cette cérémonie pour manifester leur joie et exprimer leur fierté et leur reconnaissance. Nous leur disons bienvenue à Samanko.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames, Messieurs,

Au cours des différentes missions de terrain que j’ai effectuées, il m’a été donné de constater une relative stabilité des jeunes dans leur terroir en raison des chantiers initiés.

Incontestablement, les différents programmes en faveur des jeunes ont contribué à réduire l’exode rural et l’émigration.

Les nouveaux tracteurs et accessoires qui viennent d’être mis à la disposition de l’APEJ, permettront de renforcer sa capacité d’intervention tant il est vrai qu’elle est fortement sollicitée par les jeunes en quête d’emplois.

L’avenir est à l’agriculture, j’allais dire au monde rural, qui regorge de mines insoupçonnées d’emplois. Aussi, mon Département ambitionne d’ouvrir ces gisements, pour offrir davantage de possibilités aux jeunes.

Il s’agira :

-  de maximiser la création d’emplois et de ressources locales à travers le développement d’infrastructures pouvant faciliter et alléger la vie des jeunes ruraux ;

-  de renforcer les capacités des regroupements de jeunes, des artisans et des individuels en milieu rural, en vue d’en faire des fermiers modernes et modèles ;

-  de développer et transformer sur place les surplus de production, base d’une agro-industrie ;

-  de promouvoir la micro entreprise rurale agricole.

L’atteinte de ces objectifs, nous permettra d’insérer chaque année environ, mille (1000) jeunes dans le tissu économique rural, de développer les filières agricoles, de réaliser le désenclavement par la construction de pistes rurales, de former près de 2 000 jeunes dans divers métiers de l’apprentissage et fixer les jeunes dans leur terroir.

Cela peut bien paraître ambitieux mais pas insurmontable avec la bonne foi et la synergie d’action avec d’autres Départements ministériels et partenaires.

Pour terminer, je voudrais réitérer mes sincères remerciements à toutes et à tous pour la grande mobilisation et la participation de qualité

Je vous remercie

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009