Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


VOEUX DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE AU CHEF DE L’ETAT

   

JPEG - 70.1 ko
Ibrahim Boubacar Kéïta, Président de l’Assemblée Nationale
Photo AMAP

Excellence Monsieur le Président, Chef de l’Etat et Cher frère,

Magnifions la bonté de Dieu pour nous avoir donné, encore cette année, l’opportunité, au seuil de l’année nouvelle, de vous présenter les vœux les meilleurs des membres du bureau de l’Assemblée Nationale, de l’ensemble des députés ainsi que de tout le personnel du Parlement.

Avant d’entrer dans notre propos, qu’une pensée particulière et pieuse nous soit permise à l’endroit des trois Imams de Bamako rappelés à Dieu et des jeunes qui ont tragiquement disparu, suite à des accidents de la circulation.

Excellence Monsieur le Président,

Il est réconfortant de noter qu’en 2006 le Mali, principalement sa capitale, est en train de redevenir la plaque-tournante des rencontres inter africaines et internationales. Des fora importants se sont tenus sur les bords du fleuve Djoliba. La réunion internationale sur la grippe aviaire est la derrière manifestation du genre à tenir ses assises à Bamako les 6, 7 et 8 décembre 2006. En outre, l’Assemblée Nationale a eu l’insigne honneur d’accueillir, en séance plénière solennelle, le mois dernier, deux personnalités de premier plan. La Très Honorable Michaelle Jean, Gouverneure Générale du Canada et Son Excellence Joseph Borel, Président du Parlement Européen.

Le séjour de ces illustres personnalités a révélé l’excellence des relations que le Mali entretient avec le Canada et l’Union Européenne tant au plan gouvernemental que parlementaire.

Comme il est dans ses missions constitutionnelles, notre Institution a initié des questions orales portant sur des problèmes d’actualité et destinées à informer les populations. C’est ainsi qu’elle a eu à examiner douze (12) questions orales au total. En matière législative, elle a examiné cent un (101) projets de loi dont trente neuf (39) ont été adoptés à ce jour.

En s’acquittant de ce devoir purement législatif, les élus de la Nation n’ont eu qu’un souci : contribuer à l’amélioration de la gestion des affaires de la Nation, à la consolidation de la pratique démocratique et cela, dans une ambiance de courtoisie conviviale avec comme seule ambition de bâtir un Mali apaisé, convivial, fraternel et pourquoi pas communiel !

C’est, du moins, ainsi que nous comprenons le sens du jeu démocratique pour la prospérité et la sauvegarde des intérêts supérieurs du peuple.

Excellence Monsieur le Président,

La sécurité et la justice occupent une place de choix dans les préoccupations de nos compatriotes. La sécurité au sens général fait l’objet d’une quête permanente :

- Sécurité des personnes et de leurs biens ;

- Sécurité alimentaire ;

- Sécurité routière.

Des mesures spécifiques devront être prises pour endiguer le banditisme et l’incivisme florissants. Ces mesures s’appuieront sur une bonne distribution de la justice, gage de l’ancrage effectif de la démocratie dans notre pays.

Excellence Monsieur le Président,

La situation internationale, en cette fin de l’année de grâce 2006, est fortement marquée par des tensions politiques et des conflits armés qui ensanglantent plusieurs régions du globe. A cela, il faut ajouter les graves menaces que font peser les inégalités dans les échanges commerciaux et la concurrence déloyale qui aggravent la situation des pays du sud notamment celles des producteurs et exportateurs de coton.

La situation des Proche et Moyen Orient constitue un des sujets les plus préoccupants des relations internationales. En Palestine, aucune perspective de paix ne se dessine. Le peuple martyr de ce pays continue de payer, de sa vie, sa volonté de liberté et d’indépendance. En Irak, une évidence s’impose. La guerre injuste imposée au peuple irakien ne peut pas briser la farouche résistance de celui-ci. Que de destructions, de désolations, de morts !

Par ailleurs, des menaces persistantes sont proférées contre la République Islamique d’Iran et la Syrie. La situation n’est guère meilleure en Afghanistan.

Excellence Monsieur le Président,

En Afrique, nous devons, hélas ! déplorer le débordement du conflit du Darfour sur le Tchad et la République Centrafricaine. Si des mesures énergiques ne sont pas prises pour circonscrire ce conflit, un embrasement régional est à craindre. La même situation est en gestation à partir de la Somalie et qui risque de plonger l’Afrique de l’Est dans un conflit aux conséquences imprévisibles.

Dans notre sous-région la situation est marquée par la lancinante crise ivoirienne et, malgré l’implication conjointe de l’ONU et de l’Union Africaine, la paix est loin de revenir en Côte d’Ivoire. Prions ensemble, Monsieur le Président, pour que Dieu fasse que nos frères de Côte d’Ivoire sachent raison garder et que la paix revienne rapidement dans ce pays frère.

Excellence Monsieur le Président,

L’Assemblée Nationale du Mali se félicite de la victoire de la raison en République démocratique du Congo ; le pays le plus riche de l’Afrique qui, hélas ! a connu, durant des décennies, des guerres fratricides qui l’ont mis à genoux. Nous formulons le vœu que la restauration de la démocratie apporte, à ce pays, paix, prospérité et sérénité.

Chez nous, ici au Mali, le test des élections générales prochaines sera édifiant. Et, Excellence Monsieur le Président, je l’ai dit dans mon propos à l’Assemblée Nationale, il y aura 2007 et après ? Nous resterons ensemble,ici, et Inch’Allah, frères en partage de ce bien commun qui a nom Mali !

Excellence Monsieur le Président,

Pour terminer, je prie le Tout Puissant d’exaucer tous nos vœux et de nous couvrir de sa grâce !

Bonne et heureuse année, Monsieur le Président, cher frère, A vous-même, à votre digne épouse et à toute votre famille ! Qu’Allah Soubhana Wat’Allah veille sur notre cher Mali et couvre de sa grâce infinie notre vaillant peuple ! Amen !

Je vous remercie.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009