Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | BREVES

REGATE DU CINQUANTENAIRE : Sikasso sur la plus haute marche

   

Mopti, la capitale de la 5ème Région du Mali, a vibré le 30 octobre dernier au rythme de la regate du Cinquantenaire dotée du Grand prix de la Nation en présence du Chef de l’Etat, de son épouse, du Premier Ministre, des membres du gouvernement, de l’Assemblée nationale, des représentants du Corps diplomatique, de nombreux invités de marque et d’une foule particulièrement nombreuse.
C’est la Région de Sikasso, à la surprise générale, qui s’est hissée sur le haut du podium, suivie de Mopti et de Gao.
Du coup, Sikasso étrenne le premier trophée d’une regate dont la pérennisation est vivement souhaitée.
La compétition proprment dite a connu trois départs mettant aux prises les équipes des Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et le District de Bamako dans les catégories légers (4km), demi-cracks (5km) et cracks (6km).
Seule la Région de kidal était absente de la compétition pour la simple raison que, là, il n’y a pas de fleuve et conséquemment, pas de pirogues.
Comme l’exige un point du règlement de la compétition, chaque équipe est composée de 24 bateliers et "au cas où ce nombre de vingt quatre (24) pirogues n’est pas atteint par suite éventuellement de désistement d’une ou de plusieurs Régions, il sera complèté numériquement par des pirogues de la Région de Mopti préalablement sélectionnées, dans l’optique de préserver les dimensions à la fois participatives, solennelles et festives de l’évènement, caractéristique du Cinquantenaire de l’accession de notre pays à l’indépendance".
La course de pirogues qui était retransmise en direct par la télévision nationale, a été un grand moment de communion entre l’ensemble des Maliens, qu’ils soient de l’intérieur ou de l’extérieur.
L’éclat de l’évènement a été rehaussé par le défilé civil, la ballade fluviale avec les jet-ski, les vedettes et les zodiacs de la Gendrmerie Nationale et de la Protection civile ; la chorégraphie sur le fleuve ainsi que l’impressionnant ballet aérien.
L’on retiendra de cette compétition le grand fair-play de Mopti qui, en réalité, compétissant en lieu et place de Sikasso, offre à cette dernière le trophée tant convoité. Fair-play salué par le Chef de l’Etat qui, à son tour, a eu sa part d’émotion.
Diarra Diakité

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009