Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | BREVES

Industrie, les Moulins du Sahel : EN AVANT TOUTE

   

La nouvelle minoterie permettra à notre pays d’assurer sa consommation en farine de blé et de diminuer notre dépendance du marché international.
Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a présidé lundi en fin d’après-midi à Banankoro dans la commune rurale de Sanankoroba, la cérémonie d’inauguration de la nouvelle minoterie du groupe Houd investissement S.A. de notre compatriote Houd Baby. C’était en présence du ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, Mme Sangaré Niamoto Ba, des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers de l’entreprise ainsi que des présidents des institutions de la République dont le président de l’Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, des anciens Premiers ministres auxquels s’étaient joints les représentants des institutions accréditées dans notre pays et les parents et amis du promoteur. La nouvelle minoterie permettra à notre pays d’assurer sa consommation en farine de blé et de diminuer notre dépendance du marché international.
D’autre part, l’usine favorisera la promotion des céréales locales par leur transformation et améliorera la balance commerciale.
Le maire de Sanankoroba, Mamadou Zan Traoré, heureux d’accueillir l’usine sur le territoire de sa circonscription, a assuré qu’elle renforcera l’économie nationale en général et celle de sa commune en particulier.
Le promoteur de l’usine, Houd Baby, a expliqué que la réalisation de l’unité industrielle a nécessité la mobilisation d’un pool financier pour un investissement de 5,3 milliards de Fcfa dont 1,8 milliard de fonds propres, 1,6 milliard de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), 1,5 de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) et 370 millions de la Banque internationale du Mali (BIM S.A.). Il a rendu hommage au président de la République dont la sollicitude a été déterminante dans l’aboutissement du projet.
Le représentant des partenaires financiers de l’unité, Moussa Alassane Diallo, le directeur général de la BNDA, a félicité le promoteur pour le courage et l’abnégation qui ont permis l’aboutissement d’un projet, fruit d’un long processus de recherches, d’innovations, mais aussi de négociations entre les différentes banques.
Pour le ministre de l’Industrie, de l’Investissement et du Commerce, cette unité de transformation de céréales participe de la redynamisation du tissu industriel national. Cette troisième minoterie, estime Mme Sangaré Niamoto Ba, est une belle réponse du secteur privé à la volonté du président de la République de faire de l’agriculture une source de richesses pour nos populations.
Les moulins du Sahel Mali ont une capacité de production annuelle totale d’environ 78.000 tonnes de farine de blé, de mil et de maïs. L’usine dispose d’une station de fortification de farine pour les besoins alimentaires des tout-petits, d’un laboratoire moderne pour le contrôle interne de la qualité des matières et des produits finis.
Les sous-produits du traitement des céréales sont utilisés dans la fabrication d’alimentation pour le bétail et la volaille en toute saison.
Le président Amadou Toumani Touré notera la parfaite adéquation de l’investissement avec la politique du développement industriel adoptée par le gouvernement en 2010.
Il a profité de l’occasion pour lancer à l’ensemble des opérateurs économiques du Mali, un appel à investir massivement dans l’agro-industrie pour la promotion et la valorisation des produits locaux.
Doussou Djiré
L’Essor n°17033 du mercredi 28 septembre 2011

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009