Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | BREVES

SOMMET DE LA CENSAD : N’Djaména dans l’attente de l’ouverture officielle

   

L’ouverture officielle du Sommet de la CENSAD est attendue pour 16 heures GMT à N’Djaména. Dans l’attente de cette heure fatidique, la capitale tchadienne vit au rythme du concert des sirènes et d’un impressionnant déploiement des forces de sécurité chargées de veiller sur la quiétude des chefs d’Etat et de délégations.
Le président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, semble, à cette heure, le dernier chef d’Etat attendu.
.Cette atmosphère d’attente, comme on le sait, est propice aux apartés et autres conciliabules au cours desquels l’essentiel du sommet se joue.
Ce jeudi, en milieu de matinée, le Guide de la Révolution libyenne, Mahammar khadafi, a reçu sous sa tente, à côté de Novotel, les Chefs d’Etat malien, béninois, centrafricain et tchadien.
Rien n’a filtré de ce huis clos qui a duré près de trois heures d’horloge. Mais les observateurs avertis sont d’avis que cette rencontre restreinte a permis de débattre des questions de grande préoccupation du moment. Celles-ci sont relatives notamment à la restructuration de la CENSAD dont les actions sont largement en-deçà des attentes des peuples et des dirigeants des pays de la bande sahélo-saharienne.
Hier soir déjà, le Guide libyen avait offert un dîner aux chefs d’Etat présents à l’hôtel Kempinski de N’Djaména. En attendant donc l’ouverture officielle du sommet, la capitale tchadienne croule sous les décibels des orchestres et des groupes d’animation qui n’ont observé qu’un léger repos forcé aux premières heures de la matinée à cause d’une pluie tombée sur N’Djaména.
Diarra Diakité
Envoyé spécial à N’Djaména.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009