Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | BREVES

Congo : grand défilé pour le cinquantenaire de l’indépendance dimanche

   

BRAZZAVILLE (AFP) - Un grand défilé militaire et civil avec 10.000 participants a été le moment fort des fêtes du cinquantenaire de l’indépendance du Congo, dimanche à Brazzaville, en présence de dirigeant africains mais aussi de soldats français, l’ancienne puissance coloniale.
Quatorze chefs d’Etat africains et des soldat de six pays d’Afrique étaient présents. La France était représentée par Gérard Larcher, président du Sénat, en plus d’un petit contingent militaire français.
Dans l ?ensemble, 5.300 militaires et 5.000 civils, selon les organisateurs, ont participé au centre de la capitale congolaise, sur le boulevard Alfred Raoul, au défilé.
La manifestation a commencé à midi pour se terminer près de trois heures plus tard, peu avant 15h00 (14H00 GMT), devant plusieurs milliers de spectateurs, dont le président congolais Denis Sassou Nguesso, qui cumule vingt-six ans de pouvoir.
Le cinquantenaire de l’indépendance a donné lieu à des célébrations mais a aussi été l’occasion pour l’opposition, l’Eglise, la société civile et même le pouvoir de rappeler la pauvreté dans laquelle vit 70% de la population dans un pays qui se remet encore de longues années de guerre civile.
Etaient présents pour l’Afrique les présidents du Togo Faure Gnassingbé, du Bénin Thomas Yayi Boni, du Tchad Idriss Deby Itno, du Burkina Faso Blaise Compaoré, de Sao Tomé et Principe Fradique de Menezes, du Cameroun Paul Biya, de la République démocratique du Congo Joseph Kabila, du Gabon Ali Bongo Ondimba, du Mali Amadou Toumani Touré, de la République centrafricaine François Bozizé, du Sénégal Abdoulaye Wade, de l ?Angola José Edouardo Dos Santos, du Cap Vert Pedro Pires et de la Zambie, Rupiah Banda.
Invitées d’honneur, des troupes étrangères, venues de France, Bénin, Libye, Maroc, Gabon, Cameroun et Angola, ont ouvert le défilé.
La France était représentée par une section de 30 hommes de la 2ème Compagnie du 6ème Bataillon d ?Infanterie de Marine (BiMa), partie intégrante des forces françaises du Gabon.
Les Forces armées congolaises ont poursuivi le défilé avec des chars ou des orgues de Staline mais aussi le survol d’avions, notamment de chasseurs Mirage.
Les civils ont clôturé le défilé. La plupart d’entre eux arboraient des tee-shirts ou des pagnes marqués du logo du cinquantenaire. Sur une pancarte, des femmes défilant avaient notamment écrit : "50 ans d ?indépendance et de liberté".

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009